FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes Origines, forum de discussion général. 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 
"Ecrire, c'est hurler en silence."

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Origines, forum de discussion général. Index du Forum -> Salon ouvert -> Créations Littéraires

Reira. Répondre en citant
Membre junior

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2008
Messages: 18
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Membre Actif

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 16:05:15 (2008)    Sujet du message: "Ecrire, c'est hurler en silence."
 
"Ecrire, c'est hurler en silence."

Je posterai ici une partie de mes textes.
Je vous prierai de respecter mon travail ; ces écrits font partie de moi, c'est mon jardin secret en quelque sorte.

Je vais commencer avec un texte que j'ai écrit récemment :

"Je marche dans la rue parmi tous ces gens sans me soucier d'appartenir à leur monde, car la seule chose que nous avons en commun, c'est encore peut-être l'endroit où nos posons nos pieds, car il n'y a plus aucun sol maintenant dans lequel puisse s'ancrer mon esprit.

& tandis que j'avance entre eux, souvent à contre sens, je me rends compte que je n'ai plus ma place ici, sous ce ciel sans lune ni étoiles, dans ces rues étroites & pavées aux couleurs ternes qui me rappellent ces instants que l'on aurait voulu emprisonner dans les vieilles photos.

Les ténèbres viennent oppresser mes pensées, les changeant en idées noires qui n'ont de cesse de copuler sans que je puisse rien y faire, & c'est sournoisement qu'elles s'emparent de moi, & de ce corps qui m'appartient & dont je ne sais que faire.

Bientôt je ne contrôle plus mes faits & gestes, et je deviens esclave de mon propre corps, ne vivant que pour accomplir ce qui avant me permettait de subsister & de m'affirmer entre tous, car c'est cette passion néfaste qui s'est emparée de moi & qui m'anime aujourd'hui, me poussant dans les retranchements de mon mutisme.

Cet isolement spirituel dans lequel je me suis plongée, pour ne plus avoir à subir la décomposition de mon âme, puisqu'ils n'avaient de cesse de me répéter que je n'étais qu'une pourriture.

& à ne plus vouloir écouter les autres, j'ai également ignoré les protestations de mon coeur qui me hurlait sans cesse de l'achever, & c'est hébétée, vide, & infiniment blessée que j'en ai ramassé les lambeaux par terre, à mes pieds un matin.

Car ce soir-là, les larmes n'ont plus suffi, ce visage aux traits révulsés par la douleur, cette bouche béante de laquelle s'échappaient de longues plaintes déchirantes, & des prières pour que tout cela prenne une fin, ce corps recroquevillé sur lui-même, à même le sol froid & dur que foulent chaque jour des milliers de gens, tout cela n'est pas parvenu à exprimer la souffrance qui m'a ravagée.

Mes épaules voûtées sous le poids du désespoir, & de cette haine envers moi-même, j'ai laissé pleurer mes veines pour moi, car elles ont su mieux que quiconque me libérer de ces sentiments qui me détruisaient de l'intérieur, & j'ai voulu me laver de pêchés dont je n'étais pas coupable sous ce flot de larmes vermeilles.

Aujourd'hui, je n'oublie rien, tout cela fait partie de moi, j'apprends à vivre avec, & si mes larmes ont coulé vers le sol, mon esprit, lui, se sent constamment attiré vers ce ciel sombre qui pèse lourdement sur ma tête, bien que ces intentions ne se soient pas envolées, & il ne se passe pas un jour sans que j'y pense, & c'est pour cela qu'aucun sol n'est assez compacte pour que j'y ancre mon esprit, puisqu'il se cherche à chaque seconde d'autres mondes dans lesquels il puisse naviguer pour s'échapper de ce qui le torture.

Lorsque le soleil s'est levé, le lendemain matin, sa lumière blafarde a éclairé un corps tremblant et scarifié qui n'avait plus la force de lutter contre le chagrin pour se tenir debout, & il restait encore par terre des traces de ce sang noir d'avoir jailli d'aussi profond, d'avoir coagulé pendant ce sommeil qui n'en était pas vraiment un, mais plutôt cet espèce d'état comateux qui avait cédé place à la folie.

& ce n'est pas parce qu'aujourd'hui, je porte à l'âme & au corps toutes ces immondes cicatrices que vous pouvez vous permettre de me juger, car c'est mon nom que j'ai signé ainsi dans le grand livre de la vie.



Cogito Ergo Sum.
Parfois je voudrais ne plus Etre pour cesser de Penser ..."

   
   

_____________________
Doleo Ergo Sum ...


Dernière édition par Reira. le Sam 22 Nov - 21:12:50 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype

Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Nov - 16:05:15 (2008)    Sujet du message: Publicité
 
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Teruki Répondre en citant
[Modérateur]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 1 774
Localisation: dans les étoiles
Féminin Taureau (20avr-20mai)
Membre très actif

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 20:27:03 (2008)    Sujet du message: "Ecrire, c'est hurler en silence."
 
c'est .. saisissant, très même .. ça me fait un peu penser à une partie de mon passé que j'aimerais oublier .. bizarre .. en tout bravo, j'aime beaucoup (sauf toutes ces répétitions du mot 'et' ^^)
_____________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype

Reira. Répondre en citant
Membre junior

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2008
Messages: 18
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Membre Actif

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 21:09:54 (2008)    Sujet du message: "Ecrire, c'est hurler en silence."
 
Je te remercie de m'avoir donné ton avis.
Si j'ai beaucoup de mal à communiquer avec les autres, IRL bien entendu, écrire devient une sorte d'échappatoire pour moi.
=)
 
 

_____________________
Doleo Ergo Sum ...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype

Teruki Répondre en citant
[Modérateur]

Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2008
Messages: 1 774
Localisation: dans les étoiles
Féminin Taureau (20avr-20mai)
Membre très actif

MessagePosté le: Dim 23 Nov - 17:32:26 (2008)    Sujet du message: "Ecrire, c'est hurler en silence."
 
c'est un peu pareil pour moi, j'écris pas vraiment la suite du premier chapitre, j'écris des morceaux en vracs qui résument mes humeurs .. c'est très .. je ne saurait pas vraiment le définir ^^
_____________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype

Worf Répondre en citant
Je suis une légende

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2008
Messages: 1 240
Localisation: Nîmes
Masculin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 23 Nov - 18:59:48 (2008)    Sujet du message: "Ecrire, c'est hurler en silence."
 
personellement, j'ai trouver qui bien écrit quand au style...c'est...différent de se que j'ai déja pu lire et... j'aime bien.
_____________________
On parle de loup solitaire or, les loups sont toujours en meute.


Revenir en haut
MSN

Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:57:44 (2018)    Sujet du message: "Ecrire, c'est hurler en silence."
 
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Origines, forum de discussion général. Index du Forum -> Salon ouvert -> Créations Littéraires
Page 1 sur 1

Choose Display Order
Montrer les messages depuis:   
User Permissions

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Skin Created by: Sigma12
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com